Gynécologie & intimité féminine

Nos conseils Post-partum

Retour des règles après accouchement (ou retour de couches), à quoi dois-je m’attendre ?

Et voilà, vous voici maman, votre bébé est arrivé et cela implique de nombreux changements dans votre vie. On pense aux longues nuits que vous passez aux côtés de votre bébé, aux montées de lait inattendues, (merci le petit haut taché) mais aussi à vos règles. Le retour des règles, aussi appelé « retour de couches », va arriver petit à petit. Nous sommes toutes différentes, l’arrivée des règles ne se fait alors pas au même moment, ni de la même manière pour toutes les femmes ; attendez-vous à quelques changements.

Et le retour, c’est pour quand ?

Bon, nous savons que l’un des avantages pendant la grossesse, c’est de ne pas avoir ses règles. Malheureusement, celles-ci vont repointer le bout de leur nez, mais quand ?
Première question, allaitez-vous ? La réponse à cette question vous aidera à définir le moment du retour de vos règles.

Si vous n’allaitez pas, vous pouvez vous attendre à un retour des règles entre 8 et 10 semaines après l’accouchement.

Si vous allaitez, (c’est le cas de 60% de femmes en France), le retour des règles peut être plus long. On parle généralement de 6 mois. Encore une fois, nous sommes toutes différentes, le retour des règles peut alors être plus long, jusqu’à 1 an. Pas d’inquiétude si vos règles ne sont pas encore arrivées et que vous êtes dans cette période d’allaitement.

Lien entre allaitement et retour des règles

La prolactine est une hormone fabriquée au niveau du cerveau, c’est elle qui provoque et maintient la production de lait maternel après l’accouchement. Nous avons toutes cette hormone en nous, la prolactine intervient aussi dans la reproduction, la croissance, l’immunité mais son taux est largement augmenté pendant la grossesse et en période de post accouchement, notamment en période d’allaitement.

Après l’accouchement, le taux de prolactine revient à la normale en moins de deux semaines si vous n’allaitez pas.

Si vous avez fait le choix d’allaiter, les tétées jouent un rôle important car elles stimulent immédiatement le taux de prolactine. La sécrétion de prolactine reste élevée tant que vous continuez d’allaiter. De nombreuses femmes ont leur retour de couches au moment où le bébé diminue son nombre de tétées : soit parce qu’il commence à manger des solides, soit parce qu’il prend des biberons.

Cette hormone empêche l’ovulation, et donc les règles. Mais chez 10% des femmes, ce n’est pas le cas. De plus, le retour de couche est précédé d’une période d’ovulation qui a eu lieu 15 jours avant. Qu’est ce que cela veut dire ? Que vous êtes susceptible d’ovuler à n’importe quel moment, sans vous en rendre compte. Qui dit ovulation dit aussi une nouvelle éventuelle grossesse. L’allaitement ne constitue donc pas un moyen de contraception fiable. Si vous ne souhaitez pas être de nouveau enceinte dans l’immédiat, vous devez utiliser un moyen de contraception.

A quoi s’attendre ?

La première chose qui arrive après l’accouchement, ce sont les lochies. Il s’agit d’un mélange de sang et de débris de la muqueuse utérine. Cela ressemble beaucoup aux règles, mais ça n’en n’est pas ! Nous vous en parlons plus en détail dans l’article disponible ici.

Les premières règles après bébé ne sont pas identiques à celles que vous avez l’habitude de connaitre. Il est possible que vos règles soient plus abondantes. Si vous ne connaissez pas encore les chutes du Niagara, bienvenue !

Pour les utilisatrices de coupes menstruelles, un changement de taille pourra s’avérer nécessaire car si vous observez une augmentation du flux menstruel, la contenance de votre coupe menstruelle ne sera peut-être plus suffisante. Par ailleurs, le corps change après un accouchement, et le vagin aussi ! Si vous observez des fuites mais que la cup n’est pas pleine, c’est que la cup menstruelle est trop petite et n’adhère plus bien aux parois du vagin qui a pu se distendre. Pour plus d’infos sur les tailles des coupes menstruelles, n’hésitez pas à consulter notre guide des tailles.

Les crampes peuvent aussi s’intensifier pendant cette période. Nous vous invitons à découvrir nos astuces naturelles qui vous aideront à soulager vos douleurs en cliquant ici.

Attention cependant aux signes d’alertes :

Si vos règles sont vraiment très abondantes, c’est à dire, si votre serviette hygiénique est pleine en 1H, ou que vous devez changer votre coupe menstruelle toutes les heures, c’est que l’abondance des règles est anormale. Consultez votre professionnel de santé qui vous permettra d’éviter toutes complications.

Lochies ou saignement post-partum : Peut-on utiliser une coupe menstruelle après un accouchement ?

Ça y est, après 9 mois d’attente plus ou moins patiente, votre bébé est là avec son cortège de petits bonheurs et d’insomnies. Votre corps se remet petit à petit de la grossesse et de l’accouchement, le processus de suite de couches (ou Post-Partum) prend en général plusieurs semaines et c’est tout à fait normal. Parmi les symptômes de ce processus, on trouve les lochies, ces pertes de sang qui arrivent juste après la naissance. Qu’est ce que c’est exactement ? Combien de temps durent les lochies ? Quelles mesures d’hygiènes faut-il prendre ou que faut-il éviter pour les gérer au quotidien ? A partir de quand puis-je utiliser ma coupe menstruelle ?

Est-ce normal de saigner après l’accouchement ?

OUI ! C’est tout à fait normal, que vous ayez accouché par voie basse ou par césarienne. Pendant la grossesse, l’utérus grossit et s’épaissit au fur et à mesure de la croissance du fœtus. Pour schématiser, il passe de la taille d’une poire à celle d’une grosse GROSSE pastèque. En plus de grandir, l’utérus développe un nouvel organe : le placenta, qui va apporter les nutriments au fœtus, le débarrasser des déchets qu’il produit et sécréter des hormones. Une fois que le bébé est né, environ 30 minutes après la naissance, l’utérus se contracte pour expulser le placenta ce qui laisse une plaie sur la paroi utérine. L’utérus commence aussi à se débarrasser de sa muqueuse interne, qui n’est plus utile après la naissance. Ce sont les lochies. Elles font parties du processus naturel de suites de couches, pendant lequel l’utérus va retrouver sa taille initiale en 6 à 8 semaines. Alors pas d’inquiétude !

Saignements post-partum : à quoi dois-je m’attendre ?

Les saignements post-partum ou lochies, sont un mélange de sang et de débris de la muqueuse utérine. En fait, au départ ça ressemble beaucoup à des règles, même si techniquement ce n’est pas la même chose :

  • Les 2 à 4 premiers jours après la naissance : les lochies sont TRÈS TRÈS abondantes (pensez “chutes du Niagara”) et de couleur rouge vif. Il peut aussi y avoir des caillots de sang, mais s’ils sont aussi gros qu’une balle de golf, il faut demander un avis médical.
  • À partir du 4ème jour et pendant une à deux semaines : la perte de sang diminue, les lochies deviennent roses, parfois marron.
  • Autour du 12ème jour post-accouchement et pendant 3-4 jours : Les saignements regagnent en intensité, ce qui est dû à la chute des hormones de grossesse. Rien à voir cependant avec des règles, car le cycle menstruel n’a pas encore repris.
  • Jusqu’à 6 semaines après l’accouchement : Les lochies sont jaunes claires ou blanches. Elles devraient avoir une odeur similaire à celle des règles.

Les lochies peuvent donc durer jusqu’à 6 semaines après l’accouchement. Si vous allaitez, la tétée provoque la production d’ocytocine, une hormone qui va provoquer des contractions de l’utérus et raccourcir le temps des lochies. Si vous avez porté des jumeaux ou des triplés, il est possible que vos lochies soient plus abondantes et durent plus longtemps.

Lochies : comment les gérer ?

Comme elles ressemblent beaucoup à des règles, on peut être tentées d’utiliser les mêmes choses pour les absorber ou les recueillir : Tampons, serviettes ou coupe menstruelle. Mais attention, les règles et les lochies sont deux phénomènes bien différents et les précautions à prendre ne sont donc pas les mêmes !

Le col de l’utérus et la glaire cervicale servent de barrière aux bactéries qui se trouvent dans le vagin, afin de les empêcher de remonter dans l’utérus qui doit rester sans bactéries. Pendant l’accouchement, le col de l’utérus se dilate pour laisser passer le bébé, et ce réflexe se déclenche même si l’accouchement se fait par césarienne. Il faut plusieurs semaines au col de l’utérus pour se refermer et pendant ce temps il ne joue plus aussi bien son rôle de barrière aux bactéries.

Pendant le temps des lochies, il est donc important de ne rien insérer dans le vagin, car il faut éviter d’y introduire des bactéries qui pourraient remonter dans l’utérus.

Ça veut malheureusement dire que vous devez éviter les bains, la piscine, et les câlins avec pénétration, et que vous ne pouvez utiliser ni tampons, ni coupes menstruelles. Il vous reste donc les serviettes, mais pas n’importe lesquelles : les super-absorbantes-avec-culotte-filet (sexy !) : Et oui ! Elles ont l’avantage d’être très absorbantes et épaisses, ce qui vous permettra de vous asseoir sans trop de difficultés. La maternité vous en fournira sûrement, mais prévoyez un petit stock chez vous.

Côté hygiène intime, vous n’avez pas besoin de faire une toilette intime complète à chaque passage au petit coin. Contentez-vous d’une toilette intime une fois par jour, simplement avec de l’eau ou avec un gel nettoyant au pH adapté.

Lochies : à quel moment s’inquiéter ?

Si vos lochies ont une odeur désagréable du type poisson pourri ou si vous saignez à un moment imprévu, demandez un avis médical : c’est peut être le signe d’une infection de l’utérus dûe à un débris du placenta ou à un caillot de sang mal évacué. Si les saignements sont abondants au point que vous remplissez une serviette en 1h, c’est la même chose : informez rapidement votre professionnel de santé (sage-femme, gynécologue…) car vous risquez de perdre trop de sang.

N’oubliez pas l’essentiel : prenez soin de vous.

Vous et votre corps venez de passer des étapes longues et (souvent) éprouvantes : celles de la grossesse et de la naissance. Vous avez porté un enfant pendant 9 mois, et maintenant qu’il est né, l’utérus « fait le ménage » et se remet doucement de ce chamboulement. L’étape inévitable des lochies est un rappel qu’il est important de prendre ce temps (et plus encore !) pour vous rétablir et prendre soin de vous et de votre bébé.

Vous avez d’autres questions relatives à l’utilisation quotidienne de votre coupe menstruelle? Ecrivez-vous sur les réseaux sociaux ou par mail à: contact@claripharm.fr

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *